This page is also available in: עברית (Hebrew)

Le New York Times a évoqué dans ses colonnes, il y a quelques jours, la grave affaire de détournements de fonds au profit du Hamas effectués par un Palestinien de Gaza qui faisait office de directeur de l’antenne de l’organisation humanitaire World Vision dans la région.

Rappelons que le Shin Bet a accusé Mohammed el-Halabi d’avoir détourné 7,2 millions de dollars par an pour le groupe terroriste durant une période de 5 ans, en précisant qu’il s’agissait de près de 60 % du budget alloué à Gaza par l’organisation.

Le quotidien américain précise que l’avocate Nitsana Darshan-Leitner, présidente du groupe israélien Shurat HaDin, avait mis en garde World Vision il y a quatre ans. Elle aurait découvert ces exactions, a-t-elle indiqué, lorsque son groupe avait cherché à faire un procès contre le FPLP, impliqué dans le passé dans des attaques contre des Israéliens. Et de souligner : « Les ONG étrangères veulent donner de l’argent à Gaza et ignorent tous les signes indiquant que les sommes versées sont détournées au profit du terrorisme ».

Le New York Times précise encore que ‘World Vision a déclaré qu’en 2012, après les ‘allégations’ de Shurat HaDin, « le gouvernement australien a entrepris une enquête approfondie… et n’a trouvé aucune preuve corroborant ces ‘allégations’ ».